Non classé

Le Plan de Mobilité Rurale (PMR)

Un Plan de Mobilité Rurale pour faire quoi ?

- Un plan pour développer une approche intégrée de la mobilité, tous modes de déplacements confondus...
- … Via une concertation avec tous les acteurs intervenants dans le domaine de la mobilité et une concertation du public
- Un plan à coordonner avec les autres documents de planification (PCAET, SRADETT, SCoT, …)

Le Plan de Mobilité Rurale : Les 5 étapes

1- Conduire le diagnostic :
Partager les connaissances sur la mobilité pour éclairer les choix : une approche pragmatique et concertée
2- Formaliser les enjeux et les objectifs :
Du diagnostic au plan d’action, identifier les forces et les faiblesses et hiérarchiser les priorités
3- Définir le programme d’actions :
Définir des actions qui apportent des réponses opérationnelles aux objectifs
4- Approuver le Plan de mobilité rurale :
Des étapes imposées par le code des transports et le code de l’environnement
5- Mettre en œuvre, suivre et évaluer le plan :
L’approbation du plan est l’aboutissement d’une démarche de réflexion… et le point de départ de la mise en œuvre des actions.

Le Plan de Mobilité Rurale du PETR du Pays Ruffécois

Pilotage
Par convention signée en décembre 2017, la DDT est le maître d’ouvrage de l’élaboration du PMR. Le PETR est associé à au pilotage du projet.
Un comité de pilotage de l’élaboration est organisé avec une coprésidence assurée par la directrice de la DDT Charente et la présidente du PETR.

La démarche du PMRu
- Dispositif introduit par la loi pour la transition énergétique et la croissance verte de 2015,
- Destiné aux territoires à faible densité,
- Élaboré par un EPCI en charge de l‘élaboration d’un SCoT ou un PETR,
- Se compose d’un diagnostic des besoins en mobilité et des solutions de mobilité existantes sur le territoire concerné, d’une identification des enjeux et des objectifs, d’un plan d’actions,
- Doit faire l’objet d’une consultation des collectivités qui compose le territoire.

Les objectifs du PMRu
- Prendre en compte les spécificités des territoires à faible densité démographique
- Améliorer la mise en œuvre du droit au transport
- Veiller à la complémentarité entre les transports collectifs, les usages partagés des véhicules et les modes actifs
- Prendre en compte les plans de mobilité des entreprises, des administrations et des établissements scolaires 

Le synoptique du PMRu


La mobilité : un enjeu de territoire

La mobilité est une thématique au cœur de nos projets de développement territorial. Conscients des enjeux primordiaux que cela représente en termes de lien social, d’accès aux services publics, de lutte contre l’isolement, les élus du PETR ont approuvés, en date du 20 décembre 2017, la réalisation d’un Plan Mobilité Rurale.

En effet, la configuration géographique de notre territoire avec des hameaux espacés, une population vieillissante, souvent précaire fait de notre territoire un lieu représentatif des problématiques rencontrées sur l’ensemble des territoires ruraux.
[83 communes pour une population de 37 190 habitants dont 73% font moins de 500 habitants, soit 36hab/km²]

Une segmentation du territoire
Notre territoire est traversé du Nord au Sud reliant Poitiers à Bordeaux par la RN10, la voie de chemin de fer et la LGV, sans pour autant être desservi de manière qualitative. Et d’Est en Ouest par la D740
Un découpage territorial éclaté
Il y a en effet un pôle d’attractivité principal (Ruffec), plusieurs pôles secondaires (Mansle, Aigre, Vars, St Amant de Boixe, Villefagnan) concentrant la majorité des services. Ainsi que des pôles de proximité maillant le reste du territoire (Verdille, Val de Bonnieure, Nanteuil en Vallée notamment)
Mobilité domicile-travail
2/3 des actifs occupés résidant sur le territoire y travaillent.
1/3 des actifs occupés résidant sur le territoire du Ruffécois travaillent hors Ruffécois.
Et environ 3 000 personnes non résidentes sur le Ruffécois viennent y travailler.