Services à la population

Les études de santé sur le territoire du Ruffécois

Le Diagnostic Santé Social du Ruffécois (2013)

Dans le cadre de sa politique « Santé » le Syndicat de Pays du Ruffécois a sollicité l’ORS (Observatoire Régional de Santé) afin de présenter la démarche de « Diagnostic Santé Social » pour permettre aux élus et acteurs locaux de mieux appréhender les problèmes sociaux et de santé sur le territoire.

En effet, cette étude fine allie à la fois des données quantitatives et statistiques :

- Données générales relatifs aux minima sociaux, logement, revenus, accès aux soins
- Mortalité et facteurs de risque
- Environnement et Santé (qualité de l’eau,…)
- Offre et recours aux soins (démographie des principales professions libérales, offre hospitalière, prise en charge des personnes âgées,…)
- Ressources existantes sur le territoire (prise en charge des enfants âgés de 0 à 6 ans), santé mentale,…).

Et des données qualitatives par la mise en place d’entretiens individuels ou collectifs (nouveauté 2011) des acteurs de santé et du social du territoire.

Tableau des personnes sollicités (réalisation ORS – Pays du Ruffécois - format pdf).

La démarche a été validée en mars 2011 par les délégués du comité syndical. Le Pays a donc officiellement sollicité l’ORS afin de réaliser le Diagnostic Santé social. D’une durée d’environ 6 à 8 mois, le rapport est constitué d’une restitution intermédiaire  et d'une restitution finale.

La restitution intermédiaire a eu lieu le 3 octobre 2011 en présence des élus des commissions de synthèse, sport-santé, solidarité et du représentant de l'ARS. La restitution finale publique aura lieu le 16 janvier 2012 à 18h à la salle des fêtes de Vars.

Financement
Le coût du diagnostic s’élève à 12 400 € avec un cofinancement :

- 40 % ARS
- 40 % Conseil Régional Poitou-Charentes
- 20 % Pays Ruffécois (Fonds propres)

Présentation du Diagnostic santé social (format pdf).

Le diagnostic santé social du Ruffécois .


La démographie et désertification médicale

Les élus mènent actuellement notamment avec la réalisation du diagnostic santé social une réflexion sur les questions de démographie médicale et sur la problématique de la désertification médicale et le vieillissement des professionnels de santé.

Pour plus d’information sur l’organisation de la santé sur le territoire, l’ARS a produit le PSRS (format pdf).


Le Pays du Ruffécois a inscrit la Santé comme axe majeur de sa Charte de Développement. Plusieurs objectifs sont poursuivis à ce titre, notamment l’égalité d’accès à la prévention et aux soins sur l’ensemble du territoire.

Les élus du Pays se sont fait l’écho de facteurs défavorables quant à cet accès : demande de soins accrue ; démographie des professionnels de Santé menacée. Afin d’étayer ces constats, les élus ont souhaité engager un diagnostic territorial, destiné à mieux appréhender les enjeux en termes de Santé publique sur le Pays, afin de définir les actions pertinentes à mener.

Cette mission a été confiée à l’Observatoire Régional de Santé du Poitou-Charentes, ce qui a donné lieu à publication d’un diagnostic Santé-Social en février 2012. La Commission Santé du Pays du Ruffecois, par son Président, M. DE LUSTRAC, ainsi que le chargé de mission Sport-Santé, M. QUENEAU, ont souhaité engager un complément quant à cette analyse. Il est notamment question de prospective pour la préservation de l’offre de soins.

A ce titre, la Délégation Territoriale de l’Agence Régionale de Santé Poitou-Charentes a accompagné ce projet. M. LACROIX, Délégué Territorial, a proposé deux travaux complémentaires au diagnostic Santé-Social.

- Une étude de l’offre de soins de premier recours, interrogeant les données disponibles au sein de l’Agence Régionale de Santé, tant en termes de soins ambulatoires que d’offre hospitalière et de prévention ;

- Une enquête auprès des professionnels de Santé, dans le but d’obtenir des précisions sur la pratique quotidienne et envisagée des soignants.

Cette collaboration donne lieu à restitution aux élus et professionnels du territoire.

Consultez ici le diagnostic (document pdf).

L’offre médicale et médico-sociale

Au travers de la fiche action n°2, du Contrat Local de Santé, Le Pays du Ruffécois a permis la rencontre des acteurs de la santé du territoire pour faire émerger leurs attentes et leurs difficultés.

Cette démarche collective révèle l’envie des élus du Pays Ruffécois d’encourager l'installation de professionnels de santé sur notre territoire.

Le Nord Charente, territoire rural méconnu, présente des atouts et une qualité de vie indéniable. Venez découvrir les équipes pluri professionnelles du Ruffécois, leurs innovations et les aides dont vous pouvez bénéficier.

Pour toute information supplémentaire, n'hésitez pas à nous contacter. Grâce à notre connaissance des professionnels de terrains et des institutions, nous pouvons vous conseiller, vous orienter et faciliter votre installation.

Les regroupements pluri-professionnels du territoire

Les regroupements des professionnels de santé répondent aux nouvelles façons d’exercer des professionnels de santé et apportent une vraie plus-value sur nos territoires :

- Un lieu d’exercice, un lieu d’échanges, de travail en équipe pluridisciplinaire, d’évaluation des pratiques et de formation.

- Un lieu d’enseignement et de formation pour les futurs professionnels de santé en stage

- Un outil permettant des mutualisations : secrétariat, gestion des déchets, commandes et gestion du matériel, gestion des intervenants extérieurs.

- Une réponse aux besoins de la population sur l'offre de soins et la qualité des soins

- Un accès aux soins et aux aides apportées sur le secteur grâce à la présence d’un guichet unique

L'offre de soins sur le territoire du Pays Ruffécois

L’Handicap

La loi Handicap du 11 février 2005 s’appliquera au 1er janvier 2015. C’est l'une des principales lois sur les droits des personnes handicapées, depuis la loi de 1975. Les toutes premières lignes de la loi rappellent les droits fondamentaux des personnes handicapées et donnent une définition du handicap : « Constitue un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation d'activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d'une altération substantielle, durable ou définitive d'une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d'un polyhandicap ou d'un trouble de santé invalidant. »

Les principaux axes et avancées de cette loi sont les suivants :

- Accueil des personnes handicapées
- Le droit à compensation
- Les ressources
- La scolarité
- L'emploi
- L'accessibilité
- Citoyenneté et participation à la vie sociale

Les obligations des communes envers la loi sur la thématique « accessibilité » au 1er Janvier 2015.

- Le diagnostic d’accessibilité :

Les exploitants des établissements recevant du public de 1ère à 4ème catégories doivent réaliser un diagnostic d’accessibilité de leur bâtiment.
       - La réglementation prévoit l’échéance de réalisation :
- 1er janvier 2010 pour les ERP de 1ère et 2ème catégories (quel que soit le propriétaire) et pour les ERP de 3ème et 4ème catégories appartenant à l’État ou à ses établissements publics

- 1er janvier 2011 pour les ERP de 3ème et 4ème catégories n’appartenant pas à l’État ou à ses établissements publics.
       - La réglementation précise également le contenu de ce diagnostic :
- Analyse d’une part la situation de l’établissement vis-à-vis des obligations d’accessibilité.

- Etablit - à titre indicatif - une estimation du coût des travaux nécessaires pour satisfaire ces obligations.

- Le PAVE « Plan de mise en accessibilité de la voirie et des espaces publics »

C'est un document de référence qui présente un état des lieux de l'accessibilité de la commune, des propositions de travaux d'amélioration de l'accessibilité, leur chiffrage et leur programmation. Il doit donc être mis en œuvre dès lors que des travaux sont prévus sur la voirie et ses espaces publics afin d'intégrer les mesures d'amélioration de l'accessibilité. La réalisation d'un plan de mise en accessibilité s'impose à toutes les communes de France, quelle que soit leur taille.

La Solidarité en Pays du Ruffécois

CONTEXTE HISTORIQUE

2011 : L’association EIDER alerte les collectivités du Pays du Ruffécois (Communauté de Communes et communes indépendantes) de ses importantes difficultés financières.
Suite à l’audit réalisé par les services du Conseil Général, sur le fonctionnement de l’association, les collectivités du Pays du Ruffécois décident de lui apporter une aide exceptionnelle de 14 000€ afin de lui permettre de poursuivre son action jusqu’à la fin de l’année.

2012-2014 : En contrepartie d’une aide financière apportée par les collectivités, l’association EIDER a dû mettre en place un Dispositif Local d’Accompagnement afin de la guider dans une mutation jugée indispensable à la survie de l’association.
Le pays poursuit sa politique d’accompagnement financier d’EIDER en apportant une subvention annuelle au fonctionnement de l’association de 14 000€.

2014 : participation au Comité de Pilotage Seniors et Territoire
Ce Comité de Pilotage a été mis en place dans le cadre d’une Convention entre la CARSAT et l’URESCO pour œuvrer au Bien Vieillir dans les Centres Sociaux du Ruffécois et du Manslois. Les thèmes développés sont :
- La Prévention de la perte d’autonomie
- La lutte contre les inégalités d’accès aux soins
- Territoires et solidarités entres les âges

2015 et 2016 : Accompagnement technique et financier de l’association EIDER
– Suivi de l’activité et des comptes financiers de la structure et attribution d’une aide au fonctionnement
- Accompagnement de l’association Emmaüs : recherche de subventions pour le projet auto-école solidaire

ACTIONS PRÉVUES POUR L’ANNÉE 2017 :

Accompagnement des projets associatifs et renseignements sur les aides régionales