Environnement

Appel à projet TVB et pollinisateurs de la Région Nouvelle-Aquitaine

Vous êtes une collectivité et vous souhaitez planter des fruitiers, petits fruits, plantes aromatiques, prairies mellifères.

Vous souhaitez mettre en place des essais de végétalisation aux pieds des murs dans vos bourgs et dans vos cimetières avec des plantes d’origine locale.

Le PETR peut vous apporter un soutien financier et technique, dans le cadre de  l’appel à projet TVB et pollinisateurs de la Région Nouvelle-Aquitaine.

Conditions d'éligibilité

1/ Type de lieux :

Terrain appartenant à la collectivité

2/ Accompagnement à la réalisation du projet :

La construction du projet se fera en lien avec les services du PETR et la chambre d’agriculture partenaire de l’opération (sans participation financière pour cet accompagnement).

La construction du projet pourra aussi se faire par la collectivité seule ou par un accompagnement autre que le PETR et la Chambre d’Agriculture mais les dépenses éventuelles liées à cet accompagnement ne pourront être prises en charge dans le cadre de cette opération. Les projets devront aussi faire l’objet d’une validation par le PETR.

3/ Conditions :

Le projet peut porter sur un ou plusieurs sites de la collectivité (bourg, hameaux, ...) et peut comprendre plusieurs choix de végétalisations.

Le projet peut être réalisé sous la forme d’un verger, verger/parking, haies fruitières, alignements de fruitiers, plantation de fruitiers en isolées, prairies, ...

Pour la végétalisation aux pieds des murs et dans les cimetières, le choix des semences sera fait en lien avec le PETR et devront être d’origine locale.

La collectivité doit après avoir validé le projet proposé, signer une convention avec le PETR pour acter la réalisation du projet et la participation financière restant à charge de la collectivité.

La collectivité doit laisser les organismes financeurs et techniques accéder à ces aménagements pour un contrôle ou une valorisation ultérieure (photos, vidéos…)

4/Modalités financières :

Le PETR effectuera l’avance des financements - obtenus via l’appel à projet de la Région Nouvelle Aquitaine : Trames vertes et bleues et pollinisateurs -, des semences mellifères, plants d’arbres fruitiers, plants de petits fruits, végétaux pour les haies pour le compte de la collectivité ;

Le PETR effectuera l’avance des financements - obtenu via l’appel à projet de la Région Nouvelle Aquitaine : Trames vertes et bleues et pollinisateurs -, des tuteurs, attaches, protections gibiers et paillages issus des végétaux pour le compte de la collectivité ;

Les semences des bandes, pieds de mur et jachères mellifères, les arbres fruitiers, les petits fruits et les végétaux pour les haies ainsi que les matériaux (tuteurs, attaches, protections gibiers, paillages végétaux) seront financés à hauteur de 60 % des coûts HT par la région Nouvelle Aquitaine. Le PETR du Pays du Ruffécois se charge de solliciter ce financement pour le compte de la collectivité.

La collectivité quant à elle, interviendra à hauteur de 40 % du prix HT des semences pour les bandes et jachères mellifères, des végétaux et paillages végétaux plus la TVA de 10 % qui sera intégralement à sa charge. Les coûts des interventions extérieures nécessaires à la mise en place des bandes, pieds de mur et jachères mellifères, haies, arbres fruitiers, petits fruits seront à la charge intégrale de la collectivité, sans possibilité de financement.

La collectivité quant à elle, interviendra à hauteur de 40 % du prix HT des tuteurs, attaches et protections gibiers plus la TVA de 20 % qui sera intégralement à sa charge. Les coûts des interventions extérieures nécessaires à la mise en place des tuteurs, attaches et protections gibiers seront à la charge intégrale de la collectivité, sans possibilité de financement.   

5/ Entretien :

La collectivité s’engage à entretenir, par une bonne gestion, les aménagements ainsi réalisés.

Maintenir les aménagements arborés pendant une durée minimum de 20 ans et les prairies mellifères, végétalisation pieds de mur pendant une durée minimum de 3 ans.

6/ Renseignements complémentaires :

Pour plus de renseignements prendre contact avec le PETR 05.45.20.00.60

Appel à projet TVB et pollinisateurs de la Région Nouvelle-Aquitaine

Vous êtes agriculteur et vous souhaitez planter des fruitiers, petits fruits, plantes aromatiques, prairies mellifères.

Le PETR en partenariat avec la Chambre d'Agriculture peut vous apporter un soutien financier et technique dans le cadre de l'appel à projet TVB et pollinisateurs de la Région Nouvelle-Aquitaine.

Conditions d'éligibilité

1/ Type de lieux :

Terrain d’exploitation

2/ Accompagnement à la réalisation du projet :

La construction du projet se fera en lien avec les services du PETR et la chambre d’agriculture partenaire de l’opération (sans participation financière pour cet accompagnement).

La construction du projet pourra aussi se faire par un accompagnement autre que le PETR et la Chambre d’Agriculture mais les dépenses éventuelles liées à cet accompagnement ne pourront être prises en charge dans le cadre de cette opération. Les projets devront aussi faire l’objet d’une validation par le PETR.

3/ Conditions :

Le projet peut porter sur un ou plusieurs sites de l’exploitation et peut comprendre plusieurs choix de végétalisations.

Le projet peut être réalisé sous la forme d’un verger, haies fruitières, alignements de fruitiers, plantation de fruitiers en isolées, prairies mellifères,  ..

L’agriculteur doit après avoir validé le projet proposé, signer une convention avec le PETR pour acter la réalisation du projet et la participation financière restant à sa charge.

L’agriculteur doit laisser les organismes financeurs et techniques accéder à ces aménagements pour un contrôle ou une valorisation ultérieure (photos, vidéos…)

4/ Modalités financières :

Le PETR effectuera l’avance des financements - obtenus via l’appel à projet de la Région Nouvelle Aquitaine : Trames vertes et bleues et pollinisateurs -, des semences mellifères, plants d’arbres fruitiers, plants de petits fruits, végétaux pour les haies pour le compte de l’agriculteur ;

Le PETR effectuera l’avance des financements - obtenu via l’appel à projet de la Région Nouvelle Aquitaine : Trames vertes et bleues et pollinisateurs -, des tuteurs, attaches, protections gibiers et paillages issus des végétaux pour le compte de l’agriculteur ;

Les semences des jachères mellifères, les arbres fruitiers, les petits fruits et les végétaux pour les haies ainsi que les matériaux (tuteurs, attaches, protections gibiers, paillages végétaux) seront financés à hauteur de 60 % des coûts HT par la région Nouvelle Aquitaine. Le PETR du Pays du Ruffécois se charge de solliciter ce financement pour le compte de l’agriculteur.

 L’agriculteur quant à lui, interviendra à hauteur de 40 % du prix HT des semences pour les bandes et jachères mellifères, des végétaux et paillages végétaux plus la TVA de 10 % qui sera intégralement à sa charge. Les coûts des interventions extérieures nécessaires à la mise en place des bandes, jachères mellifères, haies, arbres fruitiers, petits fruits seront à la charge intégrale de l’agriculteur, sans possibilité de financement.

L’agriculteur quant à lui, interviendra à hauteur de 40 % du prix HT des tuteurs, attaches et protections gibiers plus la TVA de 20 % qui sera intégralement à sa charge. Les coûts des interventions extérieures nécessaires à la mise en place des tuteurs, attaches et protections gibiers seront à la charge intégrale de la collectivité, sans possibilité de financement.   

5/ Entretien :

L’agriculteur s’engage à entretenir, par une bonne gestion, les aménagements ainsi réalisés.

Maintenir les aménagements arborés pendant une durée minimum de 20 ans et les prairies mellifères pendant une durée minimum de 3 ans.

6/ Renseignements complémentaires :

Pour plus de renseignements prendre contact avec le PETR 05.45.20.00.60

Le Carnet des Paysages du Pays Ruffécois

Le Carnet des paysages du Pays Ruffécois a été réalisé par Camille Lévêque,
étudiante de l’École Nationale Supérieure d‘Architecture et du Paysage de Bordeaux pendant son stage au PETR du Pays Ruffécois en juin et juillet 2019.

Plusieurs études paysagères de notre territoire avaient déjà été réalisées depuis la Charte des paysages de 1997 et le carnet de paysage en Pays du Ruffécois du CAUE. Mais ces études soit datent déjà de quelques années, et l’on sait bien que les paysages sont en constante évolution, ou bien restent trop partielles pour donner une vision d’ensemble des spécificités paysagères de notre territoire. Il nous a donc paru nécessaire d’en faire la synthèse, de compléter certaines données et de redessiner cartes et schémas afin de mieux dégager les traits importants qui constituent la singularité de nos paysages dans un document simple et lisible.


Ces paysages qui semblent souvent banals à leurs habitants séduisent nos visiteurs moins accoutumés à les voir. En effet, les vues lointaines de nos vastes horizons, l’immensité du ciel visible, dominant un relief faiblement ondulé à altitude presque constante et la lumière qui en émane. Les murs de moellons calcaires partout présents témoignant d’une continuité architecturale remarquable depuis les premières installations néolithiques jusqu’à nos jours en passant par les églises romanes et bien d’autres monuments sont des éléments forts de l’identité du territoire. Ils constituent une véritable ressource de développement qu’il faut protéger et mettre en valeur de même que les milieux naturels, abris d’une biodiversité précieuse, qui accompagnent les vallées du fleuve Charente et de ses affluents.


Nous souhaitons que vous trouviez dans ce petit carnet toutes les informations qui vous permettront de mieux apprécier les paysages de notre territoire.

Consultez le  guide.

Préserver les paysages

« Le paysage est l’habit dont le peuple a revêtu la Terre qu’il habite… Le paysage est le visage d’un pays, d’une société, le témoin durable de ses travaux et de ses rêves .»
B.Charbonneau in P et G Pinchemel, la face de la terre. La qualité de notre paysage représente un atout important aujourd’hui pour notre territoire. En effet, le Pays, même s’il a perdu de la population entre les deux derniers recensements, est un territoire attractif. Préserver et améliorer la qualité de la vie en Ruffécois, et notamment la qualité du cadre de vie, constitue donc un enjeu important pour les années à venir.Les objectifs :

  • Que chacun prenne conscience de la qualité du paysage de notre Pays, mais aussi de sa fragilité et donc la nécessité de le préserver.
  • Que chacun puisse comprendre le paysage : comment il s'est formé, comment il est structuré. Apprendre à regarder le Paysage, c'est apprendre à intégrer son projet dans le Paysage sans le dénaturer.

Le PETR du Pays du Ruffécois a ainsi entrepris plusieurs actions de sensibilisation au Paysage.