Le pays

La présentation du territoire

situationLocalisé au nord du département de la Charente sur une superficie de 1 027 km², le territoire du Pays Ruffécois se trouve au carrefour des départements de la Charente-Maritime, des Deux Sèvres et de la Vienne.

Il est organisé administrativement sous la forme d'un Pôle d’Équilibre Territorial et Rural constitué de 83 communes et 36 732 habitants, répartis en 2 Communautés de Communes :

Le PETR du Pays Ruffécois se situe sur un territoire rural, avec une densité de 36.3 habitants par Km².
La population totale est de 37 407 habitants (estimation INSEE, 1er janvier 2018).


La population communale varie d’une cinquantaine d’habitants (Saint-Sulpice-de-Ruffec/Saint-Georges) à 1 500 et plus (Nanteuil-en-Vallée/Mansle/Vars) pour atteindre 3 800 habitants à Ruffec.
70 des 90 communes ont moins de 500 habitants.

Les critères de hiérarchisation des pôles sont le nombre d’équipements, de services et d’emplois

Le diagnostic de l’organisation territoriale réalisé pour le SCoT met en évidence une organisation multipolaire, avec trois niveaux de polarité :

  • Un pôle principal : Ruffec

La commune de Ruffec concentre 10% de la population du PETR du Pays Ruffécois ainsi que 30% de son emploi. En outre, on observe un bon équipement en services de base. Ruffec est le pôle principal du PETR et génère une attractivité importante sur les territoires environnants, notamment le sud Deux-Sèvres (Sauzé-Vaussais) et le sud Vienne (Civray).

  • 1 pôle secondaire : Mansle

Mansle est le deuxième pôle principal du PETR, de par la présence de nombreux emplois et services de base. Néanmoins, la population est deux fois moins importante qu’à Ruffec. Mansle rayonne sur le sud du PETR.

On identifie 4 autres pôles intermédiaires structurants (Aigre, Saint-Amant de Boixe/Montignac-Charente, Vars et Villefagnan)  qui rayonnent sur le territoire, de par leur population et leur  niveau de services et d’emplois.

  • Pôles de proximité : Aunac-sur-Charente, Luxé, Nanteuil‐en‐Vallée, Val-de-Bonnieure et Verteuil-sur-Charente.

Le maintien de ces pôles de proximité est essentiel pour l’accès aux services publics et marchands sur le territoire car ils permettent à des populations souvent peu mobiles et situées sur des zones éloignées des pôles principaux d’accéder aux services de base de la vie quotidienne.

L’histoire du Pays Ruffécois

Depuis 50 ans, le Pays du Ruffécois s’inscrit dans une démarche de partenariat entre collectivités et acteurs comme en attestent les différentes étapes de sa construction :

1970 - Création du Comité d’Études et d’Aménagement du Ruffécois qui élabore les prémices d’un programme de développement pour le Ruffécois.

1978 à 1980 - Élaboration et mise en œuvre des premiers Contrats de Pays.

1979 - Constitution du Syndicat Mixte pour la réalisation du Contrat de Pays du Ruffécois regroupant les SIVOM d’Aunac, de Montignac sur Charente, de Verteuil, de Villefagnan et le District de Ruffec, soit au total 75 communes. Le syndicat mixte est chargé de coordonner et mettre en place les actions figurant au Contrat de Pays du Ruffécois.

1993-1998 - Création de six Communautés de Communes.

1997 - Le Pays du Ruffécois est reconnu officiellement au titre de la loi Pasqua du 4 février 1995 dite loi d’orientation pour l’aménagement et le développement du territoire (LOADT).

2014 - Création de la Communauté de Communes Val de Charente par arrêté préfectoral du 31 mai 2013 regroupant les Communautés de Commune de Ruffec, du Pays de Villefagnan, des Trois Vallées et la commune isolée de Villefagnan.

2015 - Création du PETR du Pays du Ruffécois par arrêté préfectoral du 19 décembre 2014 conformément à la loi MAPAM dite loi de modernisation de l’action publique territoriale et d'affirmation des métropoles du 27 janvier 2014.

2017 - Création de la Communauté de Communes Cœur de Charente regroupant les Communautés de Communes du Pays Manslois, du Pays d’Aigre et de la Boixe.

Téléchargez la présentation des 40 ans du Pays Ruffécois.